virtu-desk VIRTU-DESK - Technologies de virtualisation et sécurisation de l'environnement utilisateurs.

LLM

Que ce soit pour communiquer, se connecter, comprendre le monde, ou le façonner, le langage est déterminant pour notre humanité. Malgré la complexité du langage humain, les machines sont désormais capables d’en comprendre les subtilités grâce aux Large Language Models (LLM). Elles utilisent un maximum de données pour leur apprentissage, ces nouvelles technologies ont développé une compréhension du langage plus riche que jamais. Concrètement, il s’agit d’un réseau neuronal transformer-based. Ces modèles de base utilisent l’IA générative (et plus précisément le deep learning) pour le traitement du langage naturel (NLP) et la génération de langage naturel (NLG).

Comment fonctionnent les grands modèles linguistiques ?

L’objectif des LLM est d’apprendre la complexité du langage humain. Ils sont pré-entraînés sur une grande quantité de données (comme du texte, des images, des vidéos, des discours, des données structurées…). Plus un LLM utilise de paramètres, meilleures sont ces performances.

Les LLM doivent apprendre les tâches et fonctions linguistiques de base. Dès lors que le modèle d’apprentissage est pré-entraîné, il peut être entraîné avec de nouvelles données spécifiques. L’objectif est d’affiner ses capacités pour des cas d’utilisation particuliers. On parle alors de méthode fine tuning. Cette phase de l’apprentissage nécessite moins de données et d’énergie. Du fait de leurs multiples fonctionnalités, les LLM s’adaptent parfaitement à tous les secteurs d’activité (bancaire, logistique, santé, industrie…).

Comprendre le fonctionnement des LLM

Pour les organisations, les LLM représentent une véritable aubaine. Les modèles linguistiques peuvent être utilisés pour automatiser de nombreux processus, tels que le service à la clientèle, la génération de texte, les prédictions et classification, etc. Libérés de ces tâches chronophages, les employés peuvent s’atteler à des activités plus valorisantes qui requièrent une véritable expertise humaine. L’automatisation grâce aux LLM permet donc de réduire le temps de travail manuel et les coûts associés.

En conclusion

Les LLM sont des réseaux neuronaux utilisant d’énormes volumes de données pour comprendre le langage humain.  Le développement considérable de ces LLM permet de réaliser des tâches extrêmement variées et de plus en plus complexes. Si ces grands modèles linguistiques sont bénéfiques pour les entreprises, il convient toutefois d’être conscient de leurs limites (impact sur l’environnement, coût, biais…).

Sources de cette définition.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire