virtu-desk VIRTU-DESK - Technologies de virtualisation et sécurisation de l'environnement utilisateurs.

Intel lance ses puces serveurs Xeon E5 2600 v3

Par Le lundi, 12 janvier 2015 0

Dans Divers

 

Philippe Jean-Laurent, responsable EMEA des ventes techniques chez Intel, a dit la chose suivante : « Les processeurs Xeon E5 v3 vont être capables d’optimiser la gestion des ressources computer, stockage et réseau ».. Tiens, ça me rappelle quelque chose ça, pas vous ?

Intel xeon e5 2600 v3

Intel a sorti sa nouvelle gamme de puces troisième génération « Xeon E5 2600 v3 » pour les serveurs, identifiées sous le nom de code « Grantley ». Intégrant la microarchitecture Haswell, elles apportent des réponses aux besoins de performances et de rationalisation des coûts des Datacenters. Selon Philippe Jean-Laurent, ces puces ont été élaborées pour répondre à plusieurs exigences, « un besoin de Provisioning rapide, une efficacité optimale du Datacenter avec une réduction des coûts d’exploitation ».

Entre la version standard et la version la plus optimum, Intel prévoit 32 versions de processeurs . Ils implémenteront jusqu’à 18 cœurs par socket avec une fréquence d’horloge maximum de 3,7 GHz et un cache de 45 Mo. Ils héritent de nouvelles instructions, dont FMA qui permet de combiner en même temps 1 multiplication et 1 addition vectorielle accélérant ainsi le temps de calcul en virgule flottante. Pour la première fois, Intel annonce le support des mémoires DDR4. Les principaux avantages des mémoires DDR4 vs DDR3 sont les suivants :

  • Une bande passante deux fois supérieure aux DDR3 (1 066 MT/s (Méga-Transfert par seconde) et 8,5 Go/s pour la DDR3 contre 2 133 MT/s et 17 Go/s pour la DDR4).
  • Une consommation énergétique en baisse de 40% grâce à sa tension d’alimentation 20% plus faible que celle de la DDR3 (1,2 v contre 1,5 v pour la DDR3 standard).

Vu du côté réseau, qui est d’ailleurs très souvent considéré comme le goulet d’étranglement au sein des Datacenters, ces nouveaux processeurs vont supporter la connectivité 40 Gbit Ethernet. « De plus en plus de charges de travail nécessitent de grandes puissances de calcul et la connectivité 10 Gbit Ethernet commence à devenir un peu petit, l’avenir passera avec la démocratisation du 40 Gbit Ethernet », souligne Philippe Jean-Laurent.

En ce qui concerne le stockage, les processeurs sont éligibles au protocole « NVMe » , très adapté au capacités SSD PCI express à haute densité allant jusqu’à 2 To.

En finalité, avec ses processeurs serveurs Xeon E5, Intel entend bien continuer à assoir sa prédominance dans les serveurs pour Datacenters, même si elle est fragilisée par le développement des serveurs ARM qui revendiquent une meilleure gestion énergétique. Les responsables IT y sont très sensibles vu les importantes contraintes budgétaires qu’ils rencontrent, mais les serveurs ARM sortent tout juste des labos…

En ce qui me concerne, j’imagine déjà ce que ces processeurs vont apporter aux performances hyper-convergentes lorsqu’ils implémenteront les Appliances tout en un… Je pense que ces puces sont les précurseurs des prochaines architectures serveurs pour le Cloud, le Big Data et le VDI.

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire