virtu-desk VIRTU-DESK - Technologies de virtualisation et sécurisation de l'environnement utilisateurs.

Systancia Workplace 6, 1ère architecture VDI Scale-out du marché…

Par Le dimanche, 23 septembre 2018 0

Dans Virtualisation de postes de travail

Dans sa roadmap, Systancia annonce pour fin novembre 2018 la sortie de sa prochaine solution de virtualisation d’applications et de postes de travail, Systancia Workplace 6.

Systancia workplace

Dans le domaine de l’infrastructure, l’hyper-convergence consiste à réunir dans un même pool de ressources partagées plusieurs composants d'infrastructure, de manière à intégrer et répartir un espace de stockage sur l’ensemble des nœuds d’un même cluster. L'objectif est de pouvoir, selon l’évolution des besoins, absorber la croissance d’une manière linéaire sans jamais remettre en cause l'architecture globale.

C’est sur ce même principe que Systancia a développé des micro-services dans son nouvel environnement VDI pour faire de son produit Systancia Workplace 6 la seule solution VDI du marcher à utiliser le modèle de l’hyper-convergence. Son architecture Scale-out utilise des micro-services qui vont lui permettre d’optimiser les connexions, les déconnexions et le lancement des applications. Elle garantit une stabilité de la charge même lors de sollicitations extrêmes, comme par exemple le lancement de plusieurs dizaines de sessions dans la même seconde ou encore des volumes de plusieurs dizaines de milliers d'utilisateurs.

Grâce à cette nouvelle technologie, les informations lues dans la base de données et dans l’annuaire LDAP (Active Directory par exemple) sont maintenant transférées dans la RAM (mémoire cache) de chaque serveur d'administration, ce qui renforce la résilience et accroit les performances. Les accès se font de manière asynchrone et ne nécessitent pas une communication permanente (elle n’a lieu que si le cache mémoire doit être rafraichit), ce qui réduit considérablement les échanges.

Si l’on rentre un peu plus dans les entrailles de la solution, on s’aperçoit que les traitements sont délégués à des micro-services dédiés à des tâches précises. Dans ses versions précédentes, Systancia Workplace gérait ses traitements au sein des processus IIS (Internet Information Services), ce qui entrainait des recyclages fréquents et une utilisation limitée des caches. Systancia Workplace 6 utilise toujours IIS mais simplement pour des tâches de communication. Les traitements sont confiés aux micro-services et peuvent désormais stocker certaines données pré-calculées en mémoire cache, ce qui n'était pas possible préalablement du fait des pools multiprocessus de IIS. L’utilisation de la RAM et les pré-calculs accélèrent donc de manière significative l’ensemble des traitements. Les résultats sont ensuite envoyés à IIS qui lui ne se charge plus que de leurs envois. Un nouveau flux, appelé « pipe de synchronisation » permettra la collaboration entre l’ensemble des nœuds Workplace.

 

Architecture Systancia Workplace

Micro services architecture applidis

Au-delà de cette révolution technologique, la roadmap Systancia annonce pour Systancia Workplace 6 les apports suivants :

  • Workplace Cloud Extender
  • La maintenance prédictive
  • L’intégration des technologies d’IA (Intelligence Artificielle) permettant d’analyser les logs et de prévenir des dysfonctionnements avant qu’ils aient lieu
  • L’intégration de « GreenArgile for Workplace » pour la gestion de parcs de clients légers AppliDis SCT (platines Axel)
  • Une gestion optimisée multi-Datacenters
  • Le support de Windows Server 2016, SQL 2016, RDP 10 et PostgreSQL
  • La compatibilité SAML
  • 28 votes. Moyenne 4 sur 5.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire